Feeds:
Articles
Commentaires

Envoyé par nos amis à Transition Linlithgow en Écosse, un vidéo avec sous titrage en français. Thank you !

 

bandeau_publipostage

Samedi 22 novembre 2014 :

Lancement officiel du défi « Familles à Energie Positive© » !

 

Avec l’ALEC SQY, en partenariat avec le Parc naturel régional de l’Haute Vallée de Chevreuse et  la Communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines,

donnez de l’élan à vos envies de faire des économies d’énergie ! Venez fêter avec nous le lancement de cette seconde édition sur le Sud Yvelines

et rencontrer les équipes participantes…

Cet événement est gratuit et ouvert à tous.

Familles à énergie positive est un défi d’économies d’énergie pour tous les particuliers qui souhaitent agir à leur échelle afin de réduire leurs dépenses énergétiques dans la maison et tout en apprenant dans la convivialité.

Pour répondre au défi, les familles, regroupées par équipes, auront 5 mois pour réduire de 8% leur  consommation d’énergie par rapport à l’hiver dernier, uniquement par des gestes du quotidien.  Elles seront pour cela, accompagnées par un capitaine d’équipe, formé à cet effet, et par les professionnels de l’Espace Info-Énergie.

En 2013-2014, 7 500 familles s’étaient lancées dans le Défi et ont réduit de 18% en moyenne leur consommation d’énergie, soit 3 300 kWh par foyer. Cette année, plus de 850 familles françaises se sont déjà inscrites. Pour les rejoindre, pas besoin de coller à un standard ! Ce qu’il faut c’est :

-       un foyer : célibataires, colocataires, pacsés, mariés, avec ou sans enfants… il n’y a pas de limites à la composition d’une « famille » participante !

-       une équipe : amis, voisins, collègues…, à la maison ou avec votre entreprise, choisissez les sujets sur lesquels vous souhaitez progresser (chauffage, électricité, eau, déplacements).

-       une pointe de motivation : le plus dur est de prendre la décision de vous lancer car par la suite, vous serez aidés et guidés. Après une pré-inscription en ligne (http://sud-yvelines.familles-a-energie-positive.fr/), vous découvrirez le quiz et les nombreux éco-gestes qui vous sont proposés à tester.

Il n’est pas trop tard pour rejoindre le défi ! Toutes les personnes habitant le Sud Yvelines peuvent s’inscrire à l’ALEC SQY jusqu’au jour du lancement !

Tous les participants se retrouveront lors de l’événement de lancement qui se déroulera le samedi 22 novembre 2014 au Moulin d’Ors à Châteaufort, dès 16h15.

Petits et grands pourront jouer, apprendre les éco-gestes de manière ludique et surtout, échanger avec les participants du Sud Yvelines !

Programme :

 

16h15              Accueil

16h30              Mot des partenaires et lancement du défi

  •   Explication du déroulement du Défi et des premiers outils mis à disposition des participants
  • Quiz sur les éco-gestes
  • Expositions « Comment sauver la planète sans être un super héros », « La maison écologique, exemples »
  • Atelier tout public sur les éco-gestes et éco-habiter
  • Baptême des équipes
  • Goûter de bienvenue

 

Lieu et horaires : Moulin d’Ors à Châteaufort (78117) rue d’Ors, dès 16h15

Inscription obligatoire à cet événement (avant le 19 novembre 2014) : ALEC SQY, 01 34 52 26 34, faep@energie-sqy.com

A l’heure des vifs débats sur la décision politique et les questions environnementales au travers des affaires du Barrage de Sivens, de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes et des controverses autour du Tout-TGV, nous avons le plaisir de vous annoncer le colloque sur :

« La démocratie face aux enjeux environnementaux : la transition écologique »

Ce colloque se tiendra les 11 et 12 décembre prochain. Vous en trouverez ci-joint à la fois l’affiche et le programme.

2014_12_1112

2014_12_1112_D

Le jeudi 11 décembre le colloque aura lieu à la Sorbonne (amphithéâtre Durkheim) et le vendredi 12 décembre au Palais Bourbon. La journée du 12 décembre sera consacrée à un dialogue avec les politiques avec des interventions de Corinne Lepage (Présidente de CAP21, ancienne députée européenne) , Marie Christine Blandin (sénatrice du Nord) Jean-Luc Bennahmias (ancien député européen), Christian Bouchardy (Vice-Président du Conseil régional d’Auvergne).

Il est à noter que la présence à ce colloque est ouverte à tous dans la limite des places disponibles. L’inscription est donc obligatoire jusqu’au 5 décembre.

 

Ce colloque est organisé par 4 équipes de recherche : PHILéPOL de l’université Paris Descartes (Yves Charles Zarka), l’IRSTEA (Jean-Marc Callois), l’Université de Technologie de Troyes (Bertrand Guillaume), le Centre Maurice Hauriou de l’Université Paris Descartes (Michel Degoffe).

 

Bien cordialement.

Le secrétariat de PHILéPOL

conte de fees

Le conte est une tradition qui existe depuis l’aube du temps de l’humanité, et les anciennes contes de fées, tout comme les nouvelles histoires des gens qui plantent leur ville et partagent leur savoir faire, sont toujours aussi importantes dans ce temps de transition.

Dans la La psychanalyse des contes de fées, Bruno Bettelheim nous dit l’importance des contes de fées : ils nous aident à vivre, à grandir, à accepter les difficultés de l’existence en dépassant nos peurs, nos angoisses face à la mort, à la séparation, au travers des ogres, sorcières et autres diables que les héros et héroïnes finissent toujours par vaincre. Et comme dirait Thibaut de Saint Maurice dans son article, « A quoi servent les contes de fées » :

« Les contes de fées ce sont des histoires dans lesquelles malgré les difficultés rencontrées, la victoire est toujours possible. Ca veut dire que malgré tout, la vie est belle, merveilleuse même. Et à la fin ça finit bien parce qu’on a réussi à triompher des obstacles.« 

« Les grands aussi ont besoin d’enchantement. Les adultes aussi ont besoin qu’on leur rappelle que la victoire est possible et que les projets ou les aventures dans lesquels ils se lancent, peuvent bien finir. »

Nathalie (notre conteuse du projet SQYeT « Rêvons demain ») contera fin novembre début décembre dans les médiathèques :

- « Contes à rebrousse poils », à partir de 4 ans, le mercredi 26 novembre à 15h à la médiathèque Antoine de St Exupéry, 5 place de la division Leclerc, 78 960 Voisins-le-Bretonneux.
- « Fées !…? », à partir de 4 ans, le samedi 29 novembre à 15 h 30 à la médiathèque Anatole France, Plaine de Neauphle, 1 place de la médiathèque, 78 190 Trappes-en-Yvelines.
- « Fées !…? », à partir de 4 ans, mercredi 3 décembre à 15 h 30 à la médiathèque Jacques Brel, 25 rue Joseph le Marchand, 78 114 Magny-les-Hameaux.

Toutes les séances dans les bibliothèques du réseau sont gratuites (il faut juste réserver) et il y en a pour tous les âges (dès quelques mois jusqu’aux ados et adultes)

Alors, n’hésitez pas à aller les conteurs et conteuses du festival « Racontons des histoires », il y en a pour tous les âges et tous les thèmes, ce mois, à Saint-Quentin-en-Yvelines. http://www.kiosq.sqy.fr/racontons-des-histoires

 

afficheBrouessyVenez planter des pommiers avec nous ! Avec une vingtaine de pommiers demi-tige de toute variété, nous replantons l’allée des Pommiers à Magny-les-Hameaux. Le lieu est le même que pour les Récoltes Solidaires, la rue champêtre entre les hameaux du Village et Brouessy.  Si vous avez une pelle, des gants, une masse, amenez-les ! Sinon, venez quand même pour participer à cette sortie agréable.

Cette année, c’est au centre social Albert Schweitzer à Magny-les-Hameaux que les pommes et les poires récoltées lors des « récoltes solidaires » se sont transformées en jus !

PressagePanoWEB

25 personnes, de tout âge, sont venues laver…

IMG_3424WEB

couper…

IMG_3427WEB

broyer…

IMG_3439WEB

presser…

IMG_3447WEB

mettre en bouteilles…

IMG_3443WEB

et déguster du jus de pommes et du jus de poires ! Un vrai régal !

Les Incroyables Comestibles, à Magny-les-hameaux, ont passé leurs tenues d’hiver !

Les jardinières de la ville ont été nettoyées et les annuelles estivales ont été remplacées par des fraisiers, des poireaux, de la menthe, des blettes rouges, de la sauge…

IMG_3414WEB

On en a profité pour récolter quelques patates et des brins de menthe fraîche !

IMG_3421WEB

Les soucis étaient encore en fleur !

IMG_3422WEB

Et les capucines aussi !

Et pour répondre à la grande question ; « Est-ce que les gens se servent ? », nous pouvons vous dire « Oui ! ». Nous avons vu de belles courges disparaître, des promeneurs piquer des tomates cerises, des blettes coupées à la base, des fraisiers privés de leurs fruits… Bref, timidement, les habitudes changent ! Et surtout, alors que certaines de ces jardinières n’étaient plus plantées par les services municipaux pour cause de dégradation, depuis 2 ans, elles sont respectées ! Alors, on continue !

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 283 autres abonnés