Feeds:
Articles
Commentaires

DIMANCHE 21 MAI

de  10h à 12h

Devant la médiathèque de  Guyancourt

Quartier de Villaroy

 ATELIER VELO PARTICIPATIF ET GRATUIT

Encadrés et conseillés par des bénévoles de l’association,

venez apprendre à entretenir et

faire les réparations de base de votre vélo !

Et remettez-vous en selle !

 http://www.viecyclette.org

Un pneu dégonflé ?
Des freins qui grincent ?
Le dérailleur qui saute ?… Profitez-en !

 

 

 

Enfants, parents, grands-parents et le maire (!), à pied, en vélo ou en brouette, on a planté de la sauge, menthe (la bonne ! ), groseillers, sariette, ciboulette, courges, fraisiers, thym, tanaisie… miam miam ! Et belle surprise pour tous les septiques, les deux bacs construits l’année dernière étaient magnifiques ! Les plantes se portaient bien, les jardinières avaient été désherbées et arrosées. Comme quoi, ça marche si on donne l’envie et la légitimité aux habitants.


EN PLUS DE CE RETOUR SUR LA BALADE POTAGÈRE, L’ANTENNE SQYeT DE MAGNY  VOUS FAIS PART DE LA

JOURNÉE FESTIVE DE L’HABITAT PARTICIPATIF

SAMEDI 14 MAI

Inscription conseillée

+ d’infos sur le site du PNR

À quelques pas de géant de la boutique Artisans du Monde, élections présidentielles obligent (pas de rassemblement trop près des bureaux de vote), ce premier printemps de la transition a installé ses atelier sur le mail des Saules à Guyancourt. La Vie Cyclette proposait aux cyclistes de passage quelques réglages et autres petits coups de pompe, Regain nature offrait de réaliser des semis tout en donnant quelques conseils de jardinage, Jardin Passion Partage invitait à choisir un éventail de belles boutures de plantes et enfin Guyancourt en Transition laissait les promeneurs feuilleter les livres et magazines mis à disposition avant qu’ils ne repartent chez eux quelques échanges sympathiques plus tard, avec sous le bras des pages nouvelles à dévorer… Artisans du Monde a alimenté les transitionneurs des quatre saisons, de douceurs sucrées et autres saveurs apéritives, tout en accueillant dans leur boutique square Camille Pissaro, les Guyancourtois qui venaient accomplir leur devoir électoral.

Bicyclette en attente de remise à niveau

 

Planté de parasol avant de planter des graines

 

Les livres se laissent feuilleter

Cet article retardé faute de temps pour le rédiger, devait vous annoncer un projet exaltant, dont l’impact transitionnel aurait pu être MAJEUR.

Une visite sur leur site avant de poster l’article change la donne et l’article pétillant se transforme en une tentative de soutien au projet : Le COOPEK

Faute de soutien par les banques il doit cesser de fonctionner.


Nous avions rencontré Renato Modiano, le gérant du magasin bio Pleinchamps dans la ville il y a  quatre semaines. Il nous avait présenté ce projet très enthousiasmant de monnaie locale, à vocation nationale : le COOPEK.

Gérée par une SCIC, le COOPEK était une monnaie numérique complémentaire à l’euro fonctionnant avec une carte de crédit semblable à celle des banques. Non spéculative, elle était au service de l’économie réelle, quand 98 % de l’argent en circulation dans le monde sert à spéculer. Oui seul 2% correspond à du commerce !

Sa particularité, était d’avoir un potentiel national. Elle se voulait solidaire et envisageait de financer  la transition énergétique, le développement de la biodiversité.


Avoir une seul monnaie sur de grandes zones (ex. Euro / Dollard) a de nombreux avantages en terme de commerce international (ex. plus de risque de change), mais cette MONOCULTURE monétaire rend le système dangereux.

→ Depuis 1970 : 208 crises monétaires et 145 crash bancaires ont eu lieu (source : le film DEMAIN).

Toutes les études montrent qu’en plus de favoriser les échanges locaux, les monnaies complémentaires renforcent la résilience de l’économie des territoires où elles sont utilisées.

→ Ex. Grâce au WIR (monnaie locale Suisse) les entreprises helvètes ont mieux résisté  à la crise financière de 2007.

Plus encore elles participent à la réduction du réchauffement et à une alimentation plus saine et plus sûre. Les pommes que vous manger n’ont pas subis les 15  traitements aux pesticides qu’elles auraient connut sur les plantations du Chili.

ALORS LE COOPEK NE DEVRAIT-IL PAS POUVOIR LIVRER TOUS SES IMPACTS POSITIFS ?

Nous citoyens n’avons pas les moyens d’agir sur le système financier ; favoriser les monnaies locales nous l’avons. Pourquoi ne pas l’utiliser pour contribuer tel le colibri à changer de modèle.

ET SI TOUS LES TRANSITIONNEURS SOUTENAIENT CE PROJET ?

Est-ce encore possible ? Est-ce qu’un financement participatif, avec Ulule, KissKissBankBank ou un autre serait une solution ? Est-ce que si nous promettons tous d’ouvrir un compte ça repart ?

Faite nous part de vos idées. Faites ce que vous pouvez petits colibris :o)

Cette vidéo sympa donne tellement envie

Dimanche 23 avril de 10h à 12h à Guyancourt

 vous pourrez soutenir le commerce équitable avec Artisans du Monde, square Camille Pisarro et à quelques pas de géant de la boutique en suivant « le fil transitionneur » sur le mail des Saules

≅≅≅≅≅≅≅≅≅≅≅

Réparer et entretenir vos vélos

Échanger livres, graines, plantes et savoir-faire

avec 

Artisans du Monde, La Vie Cyclette, Jardin Passion Partage, Regain Nature, Guyancourt En Transition

Bonjour a tous les adhérents de l »association et tous les sympathisants de la transition.

La pédagogie sociale est un formidable moyen pour permettre une meilleur dynamique citoyenne, un renouveau dans l’expression de soi et l’entente entre nous tous.
Si vous avez un peu de temps à y consacrer, quelques heures par mois, par semaine ou moins, vous êtes les bienvenus.
Je suis force de proposition mais je vous propose de privilégier vraiment la décision commune et la gouvernance partagée pour faire de ce groupe un lieu vivant, énergique et source de bien être et d’épanouissement.
Toutes les initiatives sont précieuses et seront encouragées. Nous sommes plus enthousiastes à plusieurs et le groupe sera un lieu de création et d’élan vers de beaux projets communs.
C’est pourquoi je vous encourage a venir échanger sur ce que nous pourrons inventer ensemble avec tous les volontaires de notre ville.
Pour cela, je propose 3 dates de réunions, les 19, 21 et 26 avril aux heures qui vous conviendront le mieux. Si vous êtes intéressés,  merci de compléter le framadate ci-joint .
En vous remerciant de votre attention, j’espère qu’on sera nombreux dans cette optique.
A bientôt. Jacques