les « Journées permaculturelles » à SQY

28 29 JUILLET permaculture 016

Les journées permaculturelles à SQY

Par une initiation à la permaculture, nous vous invitons à venir participer à expérimenter, le temps d’un week end, la permaculture et à participer à la création du jardin pédagogique naissant, futur support de ce concept récent et innovant.

C’est au sein du Jardin de Cocagne de Magny les Hameaux que Leigh s’est laissée inspirer par le grand pré libre, dans un cadre rustique et champêtre, au milieu des anciens bâtiments de pierre et du champ de culture biologique. Accordée par les occupants du lieu, une convention avec Le Jardin de Cocagne nous permet d’œuvrer en toute tranquillité pour l’établissement d’un lieu que nous souhaitons ouvert à la collectivité. Une trop belle occasion que nous mettons à profit pour faire vivre ce projet qui nous tient tant à cœur.

Nous, Françoise et Leigh, nous sommes rencontrées en 2010, à la croisée de nos chemins de quête et d’action, et avons commencé notre parcours commun par le même stage de permaculture auquel nous étions toutes deux inscrites. Aujourd’hui, nous sommes heureuses de pouvoir proposer le projet ambitieux, par ses aspirations, de créer un lieu collectif source d’expérimentation, de partage, de connaissances et de créativité autour du jardinage.

« J’ai fait connaissance avec la permaculture en 2006 lors d’un stage d’initiation à l’agroécologie d’une semaine à Terre et Humanisme (créé par et autour de Pierre Rabhi). J’ai tout de suite adopté ce mode de culture que j’ai trouvé plus global que l’agriculture biologique et plus simple que la biodynamie. Il tente de reproduire ce qui se passe dans la nature à laquelle je suis sensible depuis ma plus tendre enfance. En creusant sur internet, j’ai découvert que la permaculture place la terre avant l’homme et c’est la première fois que je prenais connaissance d’une conception non anthropocentrique du monde, prônant l’adaptation de l’homme à son environnement et non un modelage du monde à l’image de l’homme. C’est cette vision, faisant preuve d’une belle humilité, qui m’a tant convenu et définitivement convaincue. Françoise. »

«Moi aussi, j’ai connu la permaculture pour la première fois en 2006. Lors d’une conférence sur un autre sujet, je parlais avec quelqu’un de mon jardin que je voulais transformer en paysage comestible. Une femme près de moi me regarde droit dans les yeux, et dit, « You are into ‘Permaculture’ ». Avant même de comprendre exactement de quoi il s’agissait, ce « permaculture », déjà les mots ont résonné dans ma tête. De la lecture à la pratique, j’ai progressivement pris connaissance avec le concept et le mouvement des villes en transition, où la ville elle-même devient un lieu de permaculture, et j’ai lancé le collectif de SQY en transition, ici à Saint-Quentin-en-Yvelines.   Leigh. »

La permaculture est une façon de retrouver l’harmonie avec la nature dans tous les domaines de notre vie (l’agriculture mais aussi l’habitation, la gestion de l’eau, des déchets et des énergies, …) par le retour au bon sens qui donne sens à nos actes et à notre vie toute entière, en nous faisant retrouver le lien aux autres et à notre environnement. Il s’agit d’un savoir-être fondé sur le respect de la vie et basé sur des valeurs de partage et de coopération.

Cet état d’esprit nous amène à aborder un lieu comme un environnement intelligent et structuré et à l’observer pour nous y accorder. De cette synergie nait l’abondance. Le bien-être et la beauté peuvent alors s’épanouir.

Dans le domaine de l’agriculture, nous allons découvrir les multiples liens de cause à effet reliant la terre, vivante et riche, à tous les êtres qui la peuplent dans un équilibre savant et fragile. L’homme peut s’insérer dans ce grand écosystème sans le compromettre comme il le fait aujourd’hui et en y apportant tout son potentiel de créativité et de générosité.

L’objectif de ce projet est grand, d’une part parce qu’il demande d’aller chercher le meilleur de nous-mêmes dans un monde très chaotique et désenchanté, d’autre part parce qu’il n’obéit à aucun modèle connu et appelle la participation de la communauté pour créer des solutions véritables aux problèmes que nous avons engendrés.

L’idée est donc de réunir les habitants locaux pour réfléchir ensemble à ce que nous pourrions faire de mieux, avec notre conscience du moment, pour aménager un morceau de terre en la respectant pour qu’elle nous donne toute sa richesse en nourriture et en beauté.

Au cours de ces journées permaculturelles, nous souhaitons vous offrir une initiation à la permaculture (concepts, exercices d’ancrage ludiques, documentation) et vous proposer de participer à un essai de design pour optimiser l’aménagement du lieu. Nous passerons ensuite à la pratique par le démarrage d’un chantier participatif, sans oublier de poser les bases de l’évolution future du projet.

Nous prévoyons un nombre maximum de 10 participants qui seront accueillis dans l’ordre des inscriptions. Nous vous proposons de partager, pour les repas, les bons plats et breuvages apportés par tous. Question finances, nous avons offert une libre participation pour le 1er stage, fonction des ressources et du jugement de chacun, dans la confiance réciproque. Aujourd’hui, nous demandons 100 euros (prix pratiqué en France) pour le week end , sachant que nous accordons tout arrangement pour que l’argent ne soit jamais un barrage. Nous sollicitons les personnes non adhérentes à SQY en Transition à payer la cotisation à l’association (minimum de 5 ou 10 euros). Nous ne prenons pas d’honoraires pour ce stage, l’argent récolté ira dans un pot commun qui permettra les investissements de démarrage de la vie du lieu.

Nous souhaitons que cette expérience soit enrichissante pour tous et qu’elle donne lieu à une longue suite de chantiers coopératifs similaires destinés à ouvrir la voie à l’expérience collective pionnière d’une société viable et humaine donc heureuse.

Si vous êtes tenté(e) par l’aventure, merci de vous faire connaitre par retour de mail auprès de sqytransition@gmail.com. Nous vous contacterons dès que le groupe sera constitué avec une fiche d’informations pour le stage.

Grand merci pour votre intérêt et votre future participation.

Chaleureusement,

Leigh Barret et Françoise Tyszka

Pour vous inscrire, le prochain stage « initiation à la permaculture »

2012 09 29 permaculture stage 016

présentations des projets de design

Publicités