Projet : Paillage collectif

Projet de Paillage Collectif

Démonstration de broyage par les jardiniers de France dans la Charente (septembre 2011)

 A – Description du projet

 Le projet de paillage solidaire consiste à partager entre habitants de l’outillage pour tailler les arbres et les haies puis transformer les déchets de taille en paillage (Bois Raméal Fragmenté) pour le jardin. Les tronçonneuses, tailles-haie et broyeurs à végétaux sont coûteux (entre 200 € et 1000 € selon les modèles), encombrants et utiles qu’occasionnellement. Ce produit ; le Bois Raméal Fragmenté, a de nombreuses vertus : moins d’arrosage, moins de « mauvaises » herbes, moins de travail du sol et plus de vie dans la terre. La production de BRF peut, elle aussi, être mutualisée pour répartir la production en fonction des besoins.

 La mutualisation d’un tel équipement et de la production de BRF est :

  • une pratique économe,

  • une pratique autonome,

  • une pratique de recyclage de déchets,

  • une pratique favorable à la biodiversité,

  • une pratique solidaire et conviviale.

Le projet « Un paillage collectif » est porté par l’association Un Verger dans la Ville par Laurence Renard et Charles Renard.

B – Le BRF n’a que des bienfaits

 1. Broyer pour réduire les déchets et les émissions de CO2

 Broyer ses déchets végétaux ça permet de :

  • Réduire le volume de branche de 6 à 10 fois selon les « essences » ce qui amène de réelles économies de transports.

  • Ne plus brûler pour respecter la législation et l’environnement.

  1. Utiliser du BRF pour jardiner bio

Mise en place participative de BRF à Marcoussis (91) par une association (2009)

Utiliser du Bois Raméal Fragmenté ça permet de :

  • valoriser les différents déchets végétaux de taille et d’élagage en paillage en appliquant une couche de 5 à 8 cm sur le sol,

  • limiter l’arrosage et favorisant la rétention de l’eau,

  • limiter le désherbage et le travail du sol en ralentissant la levée des adventices (« mauvaises » herbes)

  • éviter le tassement du sol et donc limiter le bêchage

  • fertiliser et restructurer le sol qui devient riche et équilibré

  • abandonner totalement l’apport d’engrais en nourrissant le sol via les micro-organismes favorisés.

  • Stocker le CO2 dans le sol pendant une longue période et le libérer progressivement pour servir d’énergie aux micro-organismes du sol qui vont eux-mêmes enrichir le sol et nourrir les plantes.

 Voir l’expérience du Triangle vert : http://www.trianglevert.org/spip.php?article228

Et http://www.miniwaste.eu/le-projet/presentation.html

Extrait du guide éco-jardin du Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse

C – Méthode de mise en place du projet

1.Recenser les outils

  • Rédiger un questionnaire (annexe 01) pour faire un appel aux propriétaires d’outils volontaires pour les prêter,
  • Diffuser le questionnaire à SQY en transition,

  • Tenir un annuaire (annexe 02) des outils,

 2.Faire connaissance avec les broyeurs

 Découvrir le broyeur des personnes propriétaires d’équipements qui se sont déjà manifestés

pour :

  • comprendre le fonctionnement,

  • apprécier la faisabilité de la mutualisation (volume, poids, technique, fragilité, entretien…)

  • établir un mode d’emploi,

  • faire des photos,

  • choisir un modèle adapté et cohérent (alimentation électrique ?),

3. Identifier les BRFeurs intéressés et leurs besoins

  • faire un article (annexe 03) sur le site de SQYET sur le projet et bienfait du BRF,

  • proposer aux adhérents d’un Verger dans ma Ville, Regain Nature, SQY en transition…

  • proposer aux propriétaires ou locataires d’un jardin où il y a des végétaux à broyer sur St QY,

  • proposer aux propriétaires, locataires ou bénéficiaires d’un lieu où le BRF est utile (potager, verger, cheminements, litière pour animaux…) sur St QY,

  • tenir un annuaire (annexe 02) des outils et du BRF disponibles et des BRFeurs à transmettre aux personnes intéressées et adhérentes,

4.Organiser les emprunts des broyeurs

 Outils à mettre en place :

  • Rédiger un questionnaire (annexe 01) pour faire un appel aux propriétaires d’outils volontaires pour les prêter,

  • tenir un annuaire (annexe 02) des outils et du BRF disponibles et des BRFeurs,

  • une fiche mode d’emploi plastifiée avec le broyeur,

  • un guide d’emprunt (annexe 03) qui déresponsabilise l’association en cas de casse ou de blessure, à charge aux adhérents de s’assurer et de s’arranger entre eux. (à définir lors d’une réunion de travail)

Plusieurs scénarios d’emprunt :

  • Créer un moment festif pendant lequel faire une démonstration de BRF et donner des informations sur le projet pour le lancement de l’action et à renouveler une fois par an. Les autres scénarios sont complémentaires de ce moment festif. Voir au village des plantes de la Maison de l’environnement de Magny.

  • Inviter les communes à organiser une séance / an de broyage par quartiers avec le matériel communal où les habitants sont invités à venir avec leurs branchages et à repartir avec des sacs de BRF,

  • laisser le ou les broyeurs toujours chez son propriétaire : les adhérents viennent broyer sur place, ils apportent leurs branches et repartent avec du BRF en sac (inconvénients : petits volumes et monopolisation du propriétaire du broyeur)

  • Laisser le ou les broyeurs dans un lieu public ou coopératif : les adhérents viennent broyer sur place, ils apportent leurs branches et repartent avec du BRF en sac (inconvénients : petits volumes et système lié à la gestion d’un lieu)

  • laisser le ou les broyeurs toujours au même endroit : les adhérents viennent le chercher et le ramènent (inconvénients : deux trajets en véhicules + disponibilités permanentes du propriétaire du broyeur) + inviter le voisinage à profiter de la présence du broyeur

  • récupérer le ou les broyeurs chez la personne qui l’avait précédemment emprunter et le conserver jusqu’à ce que la personne suivante vienne le chercher (inconvénient : nécessité de le stocker chez soi) + inviter le voisinage à profiter de la présence du broyeur

Plusieurs scénarios d’acquisition d’un broyeur :

  • Les adhérents déjà possesseurs d’un broyeur le prêtent aux autres adhérents :

    • Scénario possible pour le démarrage en attente de subventions (voir ci-après)

  • L’association acquiert un broyeur :

    • Monter des dossiers de demandes de subvention auprès :

      • Des communes,

      • De la CASQY,

      • Du PNR,

      • Syndicat intercommunal de collecte et de traitement des ordures ménagères (SICTOM)
9, Rue du Général de Gaulle
78120 Rambouillet
Tél : 01 34 83 67 70 / Info Déchets : 0 800 49 50 61

    • Expérience similaire avec don par le syndicat des déchets aux jardiniers de France : http://www.chazelles.fr/blog/?p=1806

contact : jdf.16@orange.fr

5.Organiser le partage de la production de BRF

  • tenir un annuaire (annexe 02) du BRF disponible et des BRFeurs,

  • organiser un moment festif annuel où chacun amène son stock en excédent de BRF pour le proposer gratuitement

  • étudier un partenariat avec un agriculteur bio local (ex : jardins de Cocagne) ou à une association de jardins partagés ou familiaux pour récupérer les excédents importants de BRF ( si nécessaire)

6. Former les adhérents à la pratique du broyeur et du BRF

  • Rédiger un mode d’emploi du broyeur,

  • Rédiger un article sur le site de SQYET pour la bonne pratique du BRF,

  • Organiser une démonstration du broyeur (Crosnier, Daniel Chollet, Frédéric Montégut…)

  • Organiser des démonstrations de BRF (troc des plantes à la MESDD à Magny-les-Hameaux avec atelier paillage de Stéphane Loriot (animateur du PNR), Daniel Chollet (visite à Senlisse 0146312746 / 06 13 28 81 81 …) (animation paillage gratuite si demandée par la commune de Magny-les-Hameaux au PNR sinon 52€ un samedi matin)

7. Partenaires potentiels

Regaïn Nature

Dédale

Jardins familiaux de Magny-les-Hameaux

D – Proposition de planning de lancement de l’action

Etape

Action Commentaire Date

1

Article sur SQYET (présentation de l’action et appel à intéressés)

2

Tenir un annuaire à transmettre aux personnes intéressées et adhérentes

3

Réaliser un guide d’emprunt Décharge de responsabilité l’assos pour casse et blessure

N°4

Faire une sensibilisation/démonstration au BRF Troc des plantes MESDD 12 mai 2012 ou automne 2012

BRF pour la culture des fraises

Annexes

  • Annexe 01 : un questionnaire pour faire un appel aux propriétaires d’outils volontaires pour les prêter,

  • Annexe 02 : un annuaire des outils et du BRF disponibles et des BRFeurs (fichier excel « annuaire paillage » en PJ)

  • Annexe 03 : un guide d’emprunt qui déresponsabilise l’association en cas de casse ou de blessure, à charge aux adhérents de s’assurer et de s’arranger entre eux.

 

Publicités