Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Guyancourt en Transition Get’ Category

À quelques pas de géant de la boutique Artisans du Monde, élections présidentielles obligent (pas de rassemblement trop près des bureaux de vote), ce premier printemps de la transition a installé ses atelier sur le mail des Saules à Guyancourt. La Vie Cyclette proposait aux cyclistes de passage quelques réglages et autres petits coups de pompe, Regain nature offrait de réaliser des semis tout en donnant quelques conseils de jardinage, Jardin Passion Partage invitait à choisir un éventail de belles boutures de plantes et enfin Guyancourt en Transition laissait les promeneurs feuilleter les livres et magazines mis à disposition avant qu’ils ne repartent chez eux quelques échanges sympathiques plus tard, avec sous le bras des pages nouvelles à dévorer… Artisans du Monde a alimenté les transitionneurs des quatre saisons, de douceurs sucrées et autres saveurs apéritives, tout en accueillant dans leur boutique square Camille Pissaro, les Guyancourtois qui venaient accomplir leur devoir électoral.

Bicyclette en attente de remise à niveau

 

Planté de parasol avant de planter des graines

 

Les livres se laissent feuilleter

Read Full Post »

Dimanche 23 avril de 10h à 12h à Guyancourt

 vous pourrez soutenir le commerce équitable avec Artisans du Monde, square Camille Pisarro et à quelques pas de géant de la boutique en suivant « le fil transitionneur » sur le mail des Saules

≅≅≅≅≅≅≅≅≅≅≅

Réparer et entretenir vos vélos

Échanger livres, graines, plantes et savoir-faire

avec 

Artisans du Monde, La Vie Cyclette, Jardin Passion Partage, Regain Nature, Guyancourt En Transition

Read Full Post »

 

L’Amap Bocageot, en lien avec Guyancourt en transition, a organisé dimanche 2 avril, la visite de la Scop   « Au potager de la ferme dans le vent » installée à Villeneuve St Nicolas, une vingtaine de kilomètres au sud de Chartres, afin de découvrir le travail de Denis Marais et Nataly Judalet. Rien ne vaut le contact direct pour comprendre le quotidien de ces maraîchers bio.

Denis et Nataly ont travaillé en tant que salariés agricoles à « La Ferme dans le vent » à Voves, puis ont décidé, en novembre 2015, avec Jacqui leur troisième associé, de créer une SCOP (société coopérative de production) à quelques kilomètres de leur précédente activité, afin de faire du maraîchage biologique.

Les légumes en devenir sont bien là avant de les retrouver dans notre assiette

Arrivé vers midi à Villeneuve St Nicolas, notre petit groupe est accueilli par Denis, qui, avant de procéder à la visite guidée nous convie à venir pique-niquer dans le jardin de  Nataly. Les échanges commencent donc en déjeunant, tout en dégustant des jus de fruits de la Reinette Verte offerts par notre hôte « Nous sommes trois associés, avons deux salariés et prévoyons l’embauche d’une ou deux personnes. Le métier est physiquement éprouvant, pas ou peu de vacances, mais des petits plaisirs, à notre rythme: le café le matin avec l’équipe et les copains qui passent, les échanges de service avec la coopérative bio qui bosse en réinsertion, en face de nos terres. » Il nous confie une petite anecdote concernant la mise en bottes des radis : « J’en fais 80 à l’heure,  mais pour l’élaboration de nos paniers 3 jeunes en réinsertion nous aident et ils étaient tout fiers d’en avoir fait 25 en 1 heure. C’est un métier qui s’apprend ! » Il poursuit en expliquant qu’avec la coopérative il se prête le matériel, notamment une motteuse automatique et que c’est chez eux qu’il achète ses plants. 7 hectares en plein champ et 4 ha en serres froides sont cultivés, ces dernières ayant nécessité de gros travaux et l’ultime rangée est encore à mettre sous bâche.  Cet hiver  grâce à un oncle entrepreneur, notre maraîcher a creusé fossés et drains, afin d’éviter les  dégâts connus avec l’inondation de 2016. Des graviers ont aussi été épandus pour ne pas patauger dans la boue. Bref, dès qu’il a un peu de temps devant lui, il s’attèle aux travaux d’installation.  Denis a également expliqué le système d’arrosage qui puise dans la nappe phréatique, avec un quota décidé en accord avec la Beauce. Il a droit à 15000 m3 / an et n’en a utilisé, l’an dernier, que 5000.

Sous les serres, plus grand-chose: blettes, carottes en devenir, radis ; les nouveaux plants vont arriver (concombre, aubergines, poivrons, tomates, courges…)

Des serres froides sous un soleil radieux d’avril

En lien avec une association spécialisée ont été replantées des haies en biodiversité, d’essences locales afin de couper le vent (on en revient enfin du remembrement…) et pour alimenter nos paniers avec les fruits des groseilliers, cassissiers, framboisiers …

La visite s’est poursuivie par le hangar où sont stockés les légumes à conserver, actuellement s’y trouvent de grands sacs de céleri-rave. Puis nous avons découvert les tables à préparer les paniers, le bureau de Denis avec une volière à mandarins, hélas depuis peu, sans locataire.

Après cet échange instructif sur la réalité du terrain, notre groupe a poursuivi son après-midi, vingt kilomètres plus loin à l’Abbaye de Nottenville, reconvertie en élevage caprin, production et vente de fromages de chèvre au lait cru; se déroulait sur place la deuxième édition d’un marché fermier regroupant une vingtaine d’exposants

Pour info : l’Amap Bocageot distribue les paniers des maraichers « Au potager de la ferme sous le vent » tous les vendredis de 18h30 à 19h30 à la Maison Kosma place Jacques Brel à Guyancourt

 

 

Read Full Post »

 Créative, la « Faites du Développement Durable » de Guyancourt, édition 2017, a rassemblé un public toujours très actif. Apprendre à réaliser son cerf- volant ou décorer sa table avec des fruits artistiquement ciselés: deux activités qui ont notamment reçu un franc succès. Quant à Guyancourt En Transition, c’est l’eau qui était notre invitée vedette cette année.

Comprendre comment l’eau parvient jusqu’à notre robinet, repart une fois utilisée pour être épurée et recommencée son cycle

Avec « L’eau d’ici ou l’eau d’ailleurs », notre fil rouge, nous avons choisi  d’informer les Guyancourtois sur la provenance de l’eau qu’il consommait, la façon dont elle était traitée, recyclée, son coût ; et bien sûr plein d’astuces pour ne pas la gaspiller. À cet effet notre fidèle roue des défis a fourni un nouveau moyen de transmettre des idées : prendre une douche de 2mn (25l) plutôt qu’un bain (200l), utiliser une bassine pour laver ses légumes et l’eau servira ensuite à l’arrosage, l’eau de cuisson pâtes ou des pommes de terre est un excellent désherbant pour sa terrasse, l’eau du robinet coûte 300 fois moins cher que l’eau en bouteille, planter assez profond les tomates pour moins les arroser et notre préféré, le pipi sous la douche qui épargne la chasse d’eau ( + de 30 astuces à vous transmettre si vous le souhaiter).

Les enfants, pour les plus grands, ont pu réviser le cycle de l’eau ou pour les plus jeunes, le découvrir  grâce à un jeu. Les termes précipitations, ruissellement voire condensation nous ont incité à user de métaphores et  de mimes évocateurs afin d’expliquer simplement aux bambins attentifs.

Sur le parvis de la Maison de quartier Théodore Monod, la démonstration d’un système d’arrosage solaire a attiré à la fois des curieux et des intéressés. Pour ceux qui n’ont pu se déplacer ce jour-là, nous pouvons faire suivre le descriptif détaillé du principe réalisable en grandeur nature.

Un panneau solaire relié à une pompe et le tour est joué !

Les superbes posters de Yann Arthus Bertrand qui décoraient notre stand ont servi de support pour y glisser quelques phrases marquantes : « En Palestine, la bande de Gaza, dispose de 59 m3 par habitant, par an et l’Islande 630000 m3 »  « Les Européens consomment aujourd’hui 8 fois plus d’eau douce que leurs grands-parents ». « La surexploitation des nappes phréatiques risque d’entraîner leur épuisement. Les deux tiers de l’humanité devraient être en situation dite de stress hydrique en 2025. »…

Les superbes photos de Yann-Arthus Bertrand d’excellents supports pédagogiques

Pour que l’eau soit réellement considérée comme un bien commun et pour ne pas rester sur une note pessimiste, nous avons suggéré d’être acteurs de la transition à notre mesure, tout en sachant qu’il faut :

  • améliorer l’efficacité des techniques d’irrigation et surtout généraliser l’usage des méthodes les plus performantes (agroécologie),
  • rénover les structures de production et de distribution d’eau potable et en construire de nouvelles,
  • préserver les réserves, lutter contre la pollution, entre autres en assainissant les eaux usées, recycler l’eau …

Read Full Post »

Le samedi 25 mars de 14h à 18h à la maison de quartier Théodore Monod  le service DD de Guyancourt déploiera un éventail d’animations gratuites en lien avec une dizaine d’associations: spectacle interactif, confections de produits faits maison, goûter bio, distribution de compost, projection du film  Demain…

Avec Guyancourt en Transition, venez plonger dans l’univers de l’eau :

  • Des panneaux informatifs qui proposeront de nous interroger sur l’eau, un bien commun à préserver, dont chacun est responsable.

            » L’eau d’ici « : d’où vient l’eau que nous consommons au quotidien ? Comment est-elle recyclée ? Sommes-nous conscients des quantités que nous utilisons ?

        « L’eau d’ailleurs » un tiers de l’humanité vit dans une situation dite de « stress hydrique », des différences considérables de ressources entre pays, ferments de conflits potentiels.

  • Une maquette d’installation d’arrosage automatique solaire et une fiche technique fournie pour une réalisation en grandeur nature
  • Des jeux de 7 à 77 ans sur le cycle de l’eau et une roue qui vous alimentera en idées et astuces

             

                      Le programme complet sur http://www.ville-guyancourt.fr

Read Full Post »

La troisième édition de la journée de la transition proposée par le collectif pour une transition citoyenne réunissant, une vingtaine d’associations a essaimé aux quatre coins de l’hexagone.

A l’initiative, d’Artisans du Monde, devant leur boutique installée place Vincent van Gogh sur le mail des Saules, ce samedi 24 septembre, des échanges, des ateliers, des réflexions ont été proposés en lien avec plusieurs associations: La Vie’cyclette, l’Amap Bocageot et Get l’antenne locale de SQYeT.

 

Toujours une réponse aux petits problèmes mécaniques.

Toujours une réponse aux petits problèmes mécaniques.

Le mail des Saules un lieu de passages et d'échanges

Le mail des Saules un lieu de passages et d’échanges

Des astuces à transmettre, des réparations à réaliser

Des astuces à transmettre, des liens à tisser

Une telle journée a pour objectif d’amplifier les synergies locales, d’expliquer ce que pourrait être une société plus écologique, sociale et humaine et de mettre en œuvre des projets concrets sur le territoire.

Read Full Post »

 

Dans le cadre de la journée de l’engagement le vendredi 23 septembre dernier, le lycée de Villaroy de Guyancourt, a sollicité SQYeT/GeT pour venir présenter notre association au sein de l’établissement.

Une semaine avant notre intervention avait été installée dans le hall d’entrée une exposition de photos afin de présenter les diverses activités de l’association  en ville nouvelle.

Le jour J nous avons proposé une animation en s’appuyant sur la roue de la transition à travers les six continents  afin de faire un lien avec les initiatives locales.

Des échanges spontanés  ont eu avec des élèves transitant par « le puits de lumière » le lieu central de l’établissement.

Tour du monde des six continents et sensibilisation sur Plastic-land six gigantesques tourbillons de déchets plastiques dans les océans.

Tour du monde de la transition sur les six continents et sensibilisation sur le 7e, nommé Plastic-land, qui prend l’aspect de six gigantesques tourbillons de déchets plastiques qui polluent tous les océans.

Une classe de TS sous la conduite d’Alexa Dupleix, professeur de SVT est venue partager des idées avec nous à la fois sur notre engagement à travers nos actions et sur les projets qui pouvaient venir de leurs propres réflexions.

Des idées qui se partagent et suscitent des engagements

Des idées qui se partagent et suscitent des engagements

Enfin les éco délégués de l’établissement  ont commencé à lister les pistes vers lesquelles ils souhaitaient se diriger : Planter des bacs partagés  et des arbres, installer un abri à insectes, avoir  deux poubelles dans leur classe pour trier le papier, assainir l’air intérieur avec des plantes vertes dans les classes.

Brainstorming des éco-délégués

Brainstorming des éco-délégués

Bravo à ces lycéens, adultes de demain, qui par leurs engagements pourront  transformer la société .

Read Full Post »

Older Posts »