Lundi sans viande

le

La campagne « Lundi sans viande » vise à informer le public de l’impact de la consommation de viande sur les volets de l’environnement, de la santé et de l’éthique animale.

Plusieurs pays ont déjà lancé leur propre campagne « Les lundis sans viande » dont les États-Unis (Meatless Mondays), l’Angleterre, la Hollande, le Brésil, la Finlande, la France, la Belgique (le jeudi dans leur cas) et Taïwan.

Pourquoi sans viande ? On retrouve de nombreuses raisons pour éviter de manger de la viande: environnement, santé, éthique, justice sociale, etc.

Les 3 principales raisons de réduire sa consommation de viande:

1. Les raisons environnementales : En 2006, un rapport de la FAO indiquait que l’élevage était responsable de 18% des émissions annuelles des gaz à effet de serre (GES) dans le monde[1], plus que tous les moyens de transport réunis. (1) Organisation des Nations Unies pour l‘Alimentation et l‘Agriculture, « L’élevage aussi est une menace pour l’environnement », 29 novembre 2006

2.  Les raisons de santé : En augmentant notre consommation de légumineuses, de noix et de soya, on ajoute des phytoprotecteurs, des antioxydants, des fibres à notre alimentation tout en réduisant par le fait même notre apport en gras saturé et en cholestérol. Substituer des repas de viandes par davantage de végétaux permet ainsi des réduire nos risques de cancers, maladies cardiaques, obésité, hypertension artérielle, diabète, maladies rénales, etc.

3.  Les raisons éthiques : En France, une grande majorité des animaux sont élevés industriellement. Ainsi, 9 porcs sur 10 et autant de veaux sont élevés de manière industrielle, et 95 % des œufs consommés par les français proviennent de poules élevées en batterie.  Ces façons de produire sont d’une part très grave car elles ne respectent pas les animaux, et d’autre part elles posent de gros problèmes pour l’environnement et notre santé. Ces millions d’animaux d’élevage industriel sont élevés, transportés et abattus dans des conditions inacceptables d’un point de vue éthique. On les traite de manière mécanique et industrielle, sans prêter aucune attention particulière à leurs besoins fondamentaux ou à leur capacité de souffrir. Les pratiques utilisées sur les animaux de fermes industrielles (telles que l’ablation de la queue des cochons, le débecquage des poussins et la castration des mâles) leur infligent de grandes souffrances. De plus, pour la majorité d’entre eux, ils sont confinés à des enclos intérieurs, très entassés, jusqu’au jour où ils vont se faire abattre. La meilleure façon de réduire cette souffrance animale est de réduire notre consommation de viande.

La campagne a pour but de conscientiser et motiver un maximum d’individuels, de cantines scolaires et d’entreprises à remplacer, chaque lundi, leurs repas de viande par des mets à base de végétaux (légumineuses, noix et graines, céréales (riz, pâtes, etc.), légumes, fruits).

La campagne du Lundi sans viande n’est pas une obligation, mais bien une invitation à prendre conscience de l’impact de nos choix alimentaires sur la planète et l’ensemble de ses habitants. Les lundis sans viande ou Meatless Mondays ont vu le jour en 2003 au département de la Santé publique de l’Université Johns Hopkins à Baltimore (États-Unis). L’objectif premier du programme était de convaincre les Américains de diminuer de 15 % leur consommation de gras saturés afin de prévenir les risques de maladies graves comme le cancer, le diabète, le cholestérol élevé et les maladies coronariennes. En 2009, l’argument écologique s’est ajouté à celui de la santé.

Pour en apprendre plus, il existe un site québécois qui pourrait nous fournir des idées et des recettes pour un « Lundi sans Viande » à la sauce française ! http://www.lundisansviande.net/

voir aussi : http://www.viande.info

Publicités