Le concept de « résilience »

Le mot résilience est utilisé dans plusieurs contextes :

  • en physique, la résilience est la résistance d’un matériau à un choc ;
  •  en écologie, la résilience est la capacité d’un écosystème ou d’une espèce à récupérer un fonctionnement et/ ou un développement normal après avoir subi un traumatisme ;
  • en psychologie, la résilience est un phénomène psychologique consistant à prendre acte de son traumatisme pour ne plus vivre dans la dépression ;
  • dans le domaine de la gouvernance, de la gestion du risque et du social, la résilence communautaire associe les approches précédentes en s’intéressant au groupe et au collectif plus qu’à l’individu isolé.

 (extrait de « http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9silience »)

Indicateurs de « résilience »

La résilience est la capacité d’un système ou d’une commune à résister aux impacts de son environnement extérieur. Des indicateurs permettent de la mesurer. Alors, comment faire pour déterminer si la résistance de l’organisme en question augmente ? Exemples:

  • le pourcentage de nourriture, de l’énergie, de produits de base produite localement
  • le nombre d’entreprises appartenant à des propriétaires locaux
  •  le trajet moyen domicile-travail des personnes travaillant dans la ville / et habitant la ville mais travaillant ailleurs
  • le nombre de bâtiments construits en matières renouvelables / ou rénové
  • la proportion de déchets compostables effectivement compostés
Publicités